Méthode Allen Carr pour arrêter de fumer : principes et limites

allen carr

Écrit par Mathieu Boileau

Je suis hypnothérapeute, basé à Boulogne-Billancourt. Je vous aide à arrêter le tabac, à perdre du poids ou à vaincre votre stress grâce à l'hypnose.

29 décembre 2020

Vous êtes à la recherche d’un moyen réellement efficace pour arrêter de fumer ? Alors le nom d’Allen Carr devrait vous être familier. Ancien fumeur ayant coupé court à sa vie enchaînée, il nous fait part de conseils pour venir à bout de ce fléau.

Ses ouvrages sont d’ailleurs nombreux à ce sujet ! Vous trouverez entre autres :

  • La méthode simple pour en finir avec la cigarette ;
  • Enfin libre ! Arrêter de fumer tout de suite ;
  • La méthode simple illustrée pour en finir avec la cigarette ;
  • Arrêter de fumer tout de suite sans prendre de poids ;
  • Mon programme pour en finir avec la cigarette ;
  • La méthode simple pour les femmes qui veulent arrêter de fumer sans prendre de poids.

Misant sur la force de la conviction et de la connaissance, la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer est devenue incontournable dans la lutte contre le tabagisme. Mais bien des fumeurs n’ont pas atteint leurs objectifs grâce à elle. La plupart se sentait stigmatisée, incomprise, ou ne s’identifiait pas aux situations énoncées dans ces livres. Mais alors, quels sont les grands principes de la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer ? Quelles sont ses limites et les différences avec l’hypnothérapie ? Voici mes éléments de réponse.

Méthode Allen Carr pour arrêter de fumer : constats et limites

Pour mettre au point la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer, l’auteur s’est appuyé sur deux constats fondamentaux. Le premier est que, dès lors que nous fumons, nous sommes sujets à une puissante lutte intérieure. En effet, nous commençons à fumer au détour d’une soirée pour faire comme les autres, puis nous nous retrouvons piégés. S’ensuit un difficile combat. Lequel ? Celui de l’opposition permanente entre l’envie d’arrêter et la course après la « petite dernière« 

Le second constat de la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer concerne notre conditionnement. Effectivement, quel fumeur ayant arrêté par la seule force de sa volonté n’est pas apparu comme surhumain aux yeux de ses pairs ? Nous vivons dans un monde où arrêter de fumer semble être extrêmement difficile. Voire même impossible. En cela, Allen Carr n’hésite pas à briser les aprioris. Selon lui, la force psychologique du conditionnement est le plus grand des pièges. Et elle inhibe la volonté permettant de jeter son briquet aux oubliettes.

Nous l’entendons à longueur de temps : vaincre la cigarette est difficile. Et malheureusement, nous nous en persuadons ! C’est ce qui alimente la partie de nous-même poursuivant la « petite dernière« . Si c’est si compliqué, après tout, personne ne vous en voudra de remettre à plus tard votre sevrage… N’est-ce pas ?

Allen Carr pour arrêter de fumer : la force de l’esprit

Contrairement à l’hypnose pour l’arrêt du tabac, la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer demeure généraliste. L’auteur évoque des situations auxquelles tous ne s’identifient pas forcément, et met de côté la potentialité d’une rechute. La culpabilité pourrait donc (à tort) vous envahir, si cela vous arrivait.

En revanche, l’hypnothérapie fait appel à votre inconscient et s’adapte à votre profil spécifique ! Les séances tiennent compte de votre état d’esprit et de votre situation, ce qui explique leur efficacité. Lhypnothérapeute est à votre disposition pour cerner vos craintes et vos doutes, afin que vous puissiez avancer à votre rythme. Tous les profils étant uniques, il est important que la thérapie choisie le soit également. En somme, si la méthode Allen Carr ne fonctionne que dans certains cas précis, l’hypnothérapie s’adresse à tous !

Alors quelles que soient votre motivation et votre conviction quant à l’efficacité de l’hypnose pour arrêter de fumer, les résultats seront au rendez-vous ! 

Les principes de la méthode Allen Carr

La méthode Allen Carr pour arrêter de fumer veut vous faire prendre conscience de points que vous ignorez peut-être, afin de vous dégoûter du tabac. Voici quelques exemples d’affirmations à assimiler :

  • Arrêter de fumer, c’est simple ;
  • Réduire le nombre de cigarettes progressivement ne sert à rien. Pourquoi ? Simplement parce la fréquence est un danger tout aussi grand que la quantité ;
  • Sans tabac, vous seriez beaucoup plus zen ! Le stress que vous craignez tant est lié au manque de nicotine, et donc à votre routine de fumeur ;
  • Si vous pensez avoir de bonnes raisons de fumer, vous faites erreur.

La méthode Allen Carr pour arrêter de fumer est aussi basée sur des exemples concrets. L’auteur énumère un certain nombre de situations auxquelles vous pouvez être confronté, et au cours desquelles fumer vous procure du plaisir. Mais grâce à son analyse, vous pouvez changer votre perception des choses et mieux en saisir les conséquences. L’idée est de repérer l’illusion de bonheur générée par la cigarette, trompant ainsi votre inconscient. A la fin de la lecture, Allen Carr considère que vous n’aurez normalement plus envie d’en « griller une petite dernière« .

Toutefois, la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer est loin de convenir à tout le monde. Le suivi offert par un hypnothérapeute est beaucoup plus personnalisé ! Si vous fumez, c’est qu’il y a une raison. Et ces causes, souvent méconnues, sont ancrées au plus profond de vous-même. Mon but est justement de vous aider à les retrouver, pour les déraciner ! Pour cela, je m’appuie aussi bien votre inconscient que sur votre expérience personnelle. Loin de miser sur le généralisme, l’hypnothérapie met ainsi votre individualité au cœur de la réflexion. C’est ce qui lui permet de frapper juste et fort !

La méthode Allen Carr : des leviers psychologiques et non médicaux

La méthode Allen Carr pour arrêter de fumer n’est pas médicale. Ce que nous remarquons, c’est que votre attachement physique à la nicotine n’y est pas traité. En effet, selon l’auteur, la part physique de votre dépendance à la cigarette est secondaire. Il affirme que celle-ci est surtout créée par un conditionnement psychologique et par des facteurs comportementaux. 

Supposons que vous fumiez à chaque fois que vous buvez un café ou que vous prenez un verre entre amis. Plus que le besoin de nicotine, c’est surtout le fait de renoncer à ce quotidien qui peut vous freiner dans le processus d’arrêt. Le petit effet envoûtant et apaisant peut également vous manquer, mais cela n’a rien à voir avec un besoin physique !

C’est vrai, dans la mesure où le manque de nicotine ne se fait ressentir que pendant quelques jours. Mais nul n’est à l’abri d’une soudaine envie de fumer lors du processus de sevrage, quelles qu’en soient les raisons ! Contrairement à la méthode Allen Carr pour arrêter de fumer, l’hypnothérapeute est donc là pour vous aider personnellement. Grâce à lui, vous irez à votre rythme. Affrontez efficacement vos réticences, et délivrez-vous de vos chaînes !

L’hypnothérapie est stratégique pour changer naturellement votre manière de voir les choses. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel, afin de traiter les causes de vos mauvaises habitudes ! Quelle que soit l’ampleur de votre volonté, dites-leur « stop » une bonne fois pour toutes.

Vous pourriez aussi aimer…